Me Rémi Bourget défend les minorités religieuses vulnérables.

16 décembre 2020 - Nouvelles

« Ce qu’implique le raisonnement du procureur général, c’est que dès que le législateur utilise [la clause dérogatoire], c’est qu’il ne peut plus avoir tort. Il doit y avoir une ligne qui est tracée, dans un contexte où il n’y aurait aucun garde-fou pour la protection d’une minorité religieuse vulnérable », Me Rémi Bourget

 

 

voir le lien du site web ci-dessous pour l’article complet

Dernier défilé d’opposants à la loi sur la laïcité avant le verdict

 

 

 

Anthony Gattuso

Avocat | Agent de Marques de commerce

(514) 284-2322 poste: 225
(514) 284-3483
agattuso@gattusogbm.com

Notre expertise